Lettre à mon ami Fritz

Lettre à mon ami Fritz

Lettre à mon ami Fritz


Le carnet noir  2002

« Au Vernet, on a interné les communistes des Brigades internationales, les anarchistes de la Colonne Durruti, les antifascistes allemands, et pour faire bonne mesure des Juifs en tant que tels. C'est là la face sombre de l'histoire du "droit des gens", en l'occurrence du droit bafoué des réfugiés politiques en France. Après coup, le Vernet apparaît comme un des chemins de traverse les plus courts conduisant de Paris à Vichy, sans oublier le détour par Roland Garros...»

Un réfractaire à la guerre d'Algérie se rend en Allemagne en 1960 et y séjourne quelque temps. Quarante ans plus tard, il se souvient et écrit à Fritz Lamm, qu'il a connu alors à Stuttgart, forte personnalité dont il retrace le parcours avec empathie. Allemand, résistant de la première heure au nazisme, juif, libre penseur et socialiste révolutionnaire, Fritz Lamm, « apatride » indésirable en France, sera enfermé en septembre 1939 au camp du Vernet, près de Toulouse. Il réussira à gagner Cuba en 1941.

Les récits qui suivent cette lettre la prolongent. Ils retracent l'itinéraire personnel de l'auteur dans le contexte si particulier de l'après-guerre.

  

ISBN : 2912969-31-X

135 pages - 17 euros

  

Dans la presse

« Toujours juste, dense, porté par une écriture savante et élégante. De l'intimité repensé. Avec rigueur. »

Françoise Audé, Positif

« La grande force, intellectuelle et littéraire, de ce livre est de raconter cette histoire personnelle en partie obliquement, à travers la figure admirablement évoquée d'un père de substitution, le militant anti-fasciste allemand Fritz Lamm... »

Michel Contat, Le Monde


Dans la même collection aux éditions Exils :