Les Vies d’Alfons Mucha

Les Vies d’Alfons Mucha

Les Vies d’Alfons Mucha


  2018

« L’œuvre et la personne de Patrizia Runfola vivent dans cette transcendance qui se trouve concrètement dans les choses, dans la vie, dans les ombres de la vieille Prague, comme dans le bruissement du vent », écrit Claudio Magris dans son avant-propos.

C’est en effet à Prague que commence ce récit biographique autour d’Alfons Mucha. Et d’abord dans ce palais mélancolique qui lui fut offert à la toute fin de sa vie, avant que les nazis ne l’emprisonnent, le poussant vers la mort.

Mais la vie du maître de l’Art nouveau ne fut pas toujours aisée. Patrizia Runfola retrace ses débuts difficiles, à Prague, puis dans la bohême parisienne, où Mucha croise entre autres personnalités Paul Gauguin et Sarah Bernhardt.

Ce livre pénétrant permet donc de mieux comprendre l’œuvre si originale de cet artiste cosmopolite, qui n’aura de cesse pourtant de célébrer, après 1918, L’Épopée slave.

 

Traduit de l’italien par Jean-François Bory

Préface de Gérard-Georges Lemaire