Journal lacustre

Journal lacustre

Journal lacustre


Littérature  2013

« Longtemps les éditeurs m’ont réclamé ces pages, dont l’existence pourtant tenue secrète leur avait été malencontreusement révélée par la vengeance d’une femme. Ils étaient heureux, m’écrivaient-ils, d’y lire les confidences de quelqu’un qui fût véritablement du sérail. Par-dessus tout, l’absence d’ironie les enchantait. C'est si rare, disaient-ils, à une époque où chacun affecte de prendre ses distances, et se moque par peur d'être moqué ! Mais peut-on rire de l'amour et du commerce avec les femmes ? Assurément non, à moins d'être singulièrement immature. Il en va de même de beaux salariés tels que l'écriture, ou la pêche sportive, qui commandent naturellement le respect. »

Un grand écrivain d'âge mûr tient son journal. En une vingtaine de courts chapitres, il raconte ses multiples conquêtes féminines et sa vie dans sa Thébaïde, sur une île retirée que l'on peut supposer au centre de la France. Il dit aussi tout le mal qu'il pense du cinéma, du milieu littéraire parisien et du monde en général. Pourtant, au delà de la satire, se dessine au fil des pages une écologie décalée, lacustre en quelque sorte.

Le narrateur a pour meilleur ami un peintre de Montparnasse, Fouroux, qui a bien voulu illustrer le texte avec des encres plus ou moins licencieuses.

  

ISBN : 978-2-912969-69-9

208 pages - 18 euros



Dans la même collection aux éditions Exils :