Aller simple pour Pyongyang

Aller simple pour Pyongyang

Aller simple pour Pyongyang


  2017

« Car c’est bien à Kim Il-sung que James doit non seulement la présence de Honey, mais aussi ses fabuleux talents nocturnes. Comme il finit par le découvrir, cette jeune et jolie lycéenne de
la ville de Sinuju, à la frontière chinoise, a été tôt détectée par l’Organisation, et dirigée pour son service militaire vers une unité spécialisée : le Cinquième Corps, spécialement consacré au confort domestique et au réconfort nocturne de Kim Il-sung et de sa clique. Dans cette unité, apprend James, il existe des sous-unités encore plus spécialisées : le Corps Spécial des Volontaires des Résidences (aux compétences ménagères, dans une définition très large) ; le Satisfaction Corps (pour lequel des talents plus techniques sont requis) ; la Cinquième Division (en charge de la protection physique rapprochée, très rapprochée même, du dirigeant suprême) ; et d’autres encore. »

Que sait-on vraiment de la Corée du Nord et de la dynastie des Kim ? Dans ce roman, voici l’histoire véridique (mais incroyable) de quatre soldats américains, déserteurs si l’on veut, qui passent la fameuse DMZ, la zone démilitarisée qui sépare depuis 1953 les deux Corées. On suivra donc James Dresnock et ses camarades sur trois décennies dans leurs aventures à Pyongyang, la capitale. Ces quatre hommes attendent, s’occupent comme ils peuvent, découvrent la vie nord-coréenne et le charme des femmes locales, et l’on voit peu à peu évoluer leur caractère… Ce que propose ici l’auteur, c’est une sorte de Désert des Tartares au pays du Matin calme, où le sexe et l’humour ne sont pas absents.

-

Après une carrière dans la finance internationale qui lui a permis de connaître les deux Corées, Jean-Louis de Montesquiou se consacre à l’écriture. Collaborateur régulier du magazine Books, il est l’auteur d’un récit, Mont Athos (2015), et d’un essai, Écrire, disent-ils (2017).

-

>> Extrait du roman à lire ici

-

ISBN : 978–2–912969–80-4