Armand Farrachi

Armand Farrachi

Armand Farrachi


Armand Farrachi est écrivain. Il s'intéresse de près à l'écologie politique. Il a publié aussi bien des récits – Sermons aux pourceaux et autres opuscules (Zulma, 1997), Bach, dernière fugue (Gallimard, 2004) – que des essais littéraires et polémiques – Rousseau ou l'état sauvage (PUF, 1997), Les Ennemis de la Terre (Exils), Les poules préfèrent les cages (Albin Michel, 2000) et La Société cancérigène, avec Geneviève Barbier (La Martinière, 2004 ; Seuil, coll. « Points », 2007). Armand Farrachi est aussi l'auteur du Petit lexique d'optimisme officiel, paru aux éditions Fayard en 2007.

La destruction de la nature lui inspire des romans (L'Adieu au tigre), des essais (Les Ennemis de la TerreLes Poules préfèrent les cagesLa Société cancérigènePetit lexique d’optimisme officiel…). Dans tous les genres, ses travaux sont marqués par le souci de la forme, par la critique de la société et par un profond pessimisme.

Armand Farrachi est né en 1949. Après des études littéraires et musicales, il devient professeur de lettres en 1974, année où paraît son premier roman. En 1986, il fonde la revue Siècle, qui publiera des classiques alors introuvables, des romanciers et des poètes contemporains aussi bien que des philosophes ou des compositeurs. En 1989, installé en Normandie, son engagement pour la protection de la nature et de la faune sauvage l’amène à intervenir publiquement et à signer des pamphlets et des articles. La collection Radicaux libres, qu'il dirige aux éditions IMHO depuis 2008, est consacrée à l’écologie radicale.


De cet auteur aux Éditions Exils :